Le chantier-école du Golfe de Fos (2014-2018)

Chantier-école de Master 1

Le système portuaire antique du golfe de Fos

(Fos-sur-Mer, Bouches du Rhône)

Le fond du golfe de Fos abrite les vestiges d’un vaste complexe portuaire installé entre la fin de la période tardo-républicaine et le haut-Empire, au débouché du canal creusé par les troupes du général Marius pour contourner la périlleuse embouchure du Rhône. Baptisé Fossis Marianis sur la carte de Peutinger, ce complexe portuaire d’envergure a constitué pendant plusieurs siècles l’un des principaux ports de Méditerranée nord-occidentale, idéalement situé aux portes du couloir rhodanien. Si la richesse, l’abondance et la concentration des vestiges, ne laissent que peu d’ambiguïté sur la densité de l’activité portuaire au cours du Haut-Empire, le tracé des Fosses Mariennes, la topographie du secteur portuaire et de l’agglomération antique, la chronologie et le fonctionnement des aménagements restent extrêmement mal définis et paradoxalement peu étudiés au regard du potentiel archéologique et de l’importance historique du secteur. La reprise de l’ensemble du dossier sous la forme d’un programme de recherche intitulé Fossis Marianis : le système portuaire antique de Fos et le canal de Marius, coordonné par Souen Fontaine (Drassm) et Corinne Rousse (AMU-Centre C. Jullian) est menée par une équipe pluridisciplinaire réunissant des acteurs du Cerege, de l’IMBE, du Service régional de l’archéologie, du PIPC Ouest-Provence, du Musée de l’Arles antique. Ce programme vise plusieurs actions interconnectées entre les territoires de Fos et d’Arles : récolement et synthèse de la documentation existante, constitution d’un SIG dédié, détection et cartographie des vestiges par prospections instrumentées à terre et sous les eaux (géophysiques, acoustiques, sismiques, LiDar, etc.), opérations de sondages et de fouilles sur le secteur portuaire immergé et sur le tracé du canal.

La campagne 2014 

La campagne 2015

La campagne 2016

La campagne 2017