Paragan 2019

La fouille 2019 de l’épave de Paragan

Partenaires de l’opération :

Aix-Marseille Université (AMU – A*Midex), le Département de Recherches en Archéologie Subaquatique et Sous-Marine (DRASSM, Ministère de la Culture), le Centre Camille Jullian (CCJ, UMR 7299 AMU CNRS), la société coopérative Ipso Facto, la Ville de Bonifacio, la Réserve Naturelle des Bouches de Bonifacio-OEC, le Laboratoire de Médiévistique Occidentale de Paris (LAMOP, UMR 8589 CNRS), le Laboratoire d’Archéologie Médiévale et Moderne de Méditerrannée (LA3M, UMR 7298 CNRS AMU).

L’étrave de l’épave en cours de déplacement (L. Roux, CNRS/CCJ)

Objectifs de la campagne 2019 :

Une nouvelle campagne de fouille programmée a été mise en place afin de poursuivre les investigations sur l’épave de l’anse de Paragan. Cette campagne se déroule du 1er au 13 avril 2019. Les objectifs de cette année sont d’une part l’étude de l’architecture navale de la partie avant (l’extrémité nord-est) de l’épave par le biais d’un sondage, et d’autre part, la ré-ouverture d’une bande au niveau de l’emplanture du mât afin de démonter les éléments supérieurs de l’architecture de navale pour pouvoir observer et étudier les structures internes et le profil interne du navire.

Installation technique :

Tout comme l’année précédente , le chantier est divisé en trois bases :

  • Un ponton flottant installé dans l’anse de Paragan non loin de l’épave sert de lieu d’amarrage pour le semi-rigide Hydna du DRASSM ainsi que de principal support de surface pour la fouille.
  • Une zone du port de Bonifacio est la base de départ et d’arrivée des plongeurs. C’est là que se trouvent le poste de gonflage des blocs et un conteneur de stockage du matériel de plongée et de fouille (compresseur pour gonfler les blocs, moto-pompes pour les suceuses, matériel de relevé, de fouille et de conservation, équipement des plongeurs).
  • Une base scientifique et logistique située dans la chapelle Saint-Jacques, mise à disposition par la Ville de Bonifacio, permet de travailler sur les documents et matériels remontés chaque jour. Elle sert également de lieu d’enregistrement des données et d’étude scientifique ainsi que de réunion et de réflexion sur le déroulement de chaque journée de chantier.

L’équipe de fouille :

Elle se compose de neuf encadrants et huit étudiants :

L’équipe encadrante :

Franca Cibecchini (DRASSM/MC), directrice du chantier, archéologue responsable du littoral Corse.
Eric Rieth (CNRS/LAMOP), co-directeur, archéologue et directeur de recherche au CNRS, spécialiste en archéologie navale médiévale et moderne.
Hélène Botcazou (AMU/LA3M/Ipso Facto), doctorante en archéologie navale médiévale et moderne.
Bérenger Debrand (France), archéologue.
Sandra Greck (Ipso Facto), archéologue, xylologue.
Sébastien Legrand (DRASSM), Chef d’Opération Hyperbare.
Lionel Roux (CNRS/CCJ), photographe.
Alex Sabastia (AMU/CCJ), archéologue.

Étudiants MoMArch (Promotion 5):

BASUAU Ninon (France)
BENSALAH Nazim (Algérie)
BORDE Jeanne (France)
FAYNOT Alison (France)
FERNANDEZ PERUTO Leo (Espagne)
LACROIX Aurélien (Belgique)
PERRIN Coralie (France)
VIDULIC Ivan (Croatie)

Une partie des étudiants (J. Bordé, AMU)

Presse

Corse Matin – 09 Avril 2019 – Bonifacio, une épave corse révèle ses secrets.
Corse Matin – 25 Avril 2019 – L’épave du caboteur de Paragan se confie sur son passé à bord.

Rechercher dans OpenEdition Search

Vous allez être redirigé vers OpenEdition Search