[Blog étudiant] Tous à l’eau !

Les jours se suivent mais ne ressemblent pas à Bonifacio. En ce qui concerne la météo, heureusement ! Le vent d’est a contribué à calmer la mer, au prix d’une température qui a légèrement diminué…

Mais nos courageux étudiants se sont mis à l’eau pour poursuivre la fouille des couches archéologiques à proximité de l’étrave du navire. Dans le même temps, la matinée fut l’occasion de réaliser un levé topographique de l’épave. La Station Totale de notre collègue Maxime Seguin (DRAC) était en place en hauteur sur la berge pour viser la perche de 3,5 mètres de haut manipulée sous l’eau par les étudiants. Une série de points remarquables ont été relevés sur l’épave afin de pouvoir recaler les différents modèles photogrammétriques dans l’espace.

Cet exercice requiert de la méthode, de la concentration, une bonne communication et surtout, une bonne dose de patience ! Au fond, un premier plongeur tient la perche sur le point à relever. A mi-profondeur, un second met la perche à la verticale. En surface, un troisième communique avec l’opérateur de la Station Totale et prend des notes.

Relevés des points topographiques sur l’épave de Paragan (L. Roux, CNRS/CCJ)

En parallèle, un nouveau sondage a été implanté sur un des flancs de l’épave. Sa fouille progressive mettra au jour une partie de l’architecture du navire. L’occasion pour nos étudiants, de profiter des enseignements d’Eric Rieth (CNRS/LAMOP).


Vous aimerez aussi...