[Blog étudiant] Paragan, jour 10

Mardi et mercredi la majeure partie des opérations s’est déroulée dans la zone dite du « mikado » dans le sondage S1. Plusieurs objets, pour la plupart des céramiques communes, ont été mise au jour. Ainsi la théorie d’une « zone de vie » semble se confirmer.

La liaison entre la quille est le brion d’étrave est désormais parfaitement visible.

Dans le sondage S2, le relevé en coupe transversale de l’intérieur de la coque, au niveau du maître-couple (section transversale la plus large située au centre du bateau) a pu être effectué. Les coupes nous permettent de comprendre comment l’épave s’est posée sur le sol marin et ainsi de proposer différentes hypothèses quant à la manière dont ce navire s’est échoué.

Des découvertes inattendues en S1 ont fait la joie de l’équipe, notamment les restes d’un probable tonneau (couvercle, paroi trouée avec bouchon en liège encore en place), d’un cerclage en bois d’un possible baquet, d’une pelle et d’une poignée en bois. Plus étonnant encore, fût la découverte de marques de jauge sur la partie extérieure d’une planche de bordé indiquant en chiffres romains les lignes de flottaison en fonction du chargement du navire.


Vous aimerez aussi...